Dossier spécial

TRIUMPH

Veterans jusqu’au 31 décembre 1914

Vintage du 1er janvier 1915 au 31 décembre 1927

(H, SD, P, LS & Ricardo [ R et RI ] )

Les huit premières photos de cet immense chapitre consacré aux débuts de la prestigieuse marque Anglaise qu’est TRIUMPH, sont une contribution de notre honorable Confrère, Fondateur de la Confrérie, j’ai nommé Gilles Destailleur, lui aussi heureux propriétaire entre autres d’une Type H.

Gageons qu’un jour nous arriverons à voir toutes ensemble celles des confrères des Vieux Clous, les 4 que je connais, mais peut-être y en a t-il plus !

Un grand merci à Gilles Destailleur pour ce partage.

Dans quelques temps elles seront déplacées et 5 d’entre elles, mises à  disposition, à la fin de du chapitre consacré au model H.

Les 3 autres ailleurs… l’une pour la production 1911, la seconde dans la catégorie SD et la dernière, probablement la moins connue, la LS bloc-moteur 350 de 1925 , tout à la fin, après les Ricardo

« Une moto, aussi ancienne soit-elle, est faite pour rouler »

Un tel dépôt a existé au plateau des Bruyeres à proximité de Saint-Omer, non loin de la prison qui a ete construite dans les années 1990. Serait-ce celui là?

1911 en haut le modèle Free-Engine (comme celle de Jean-Paul Decreton) et en dessous, le modèle Tourist-Trophy Racer

Ci dessus le modèle SD et ci dessous le  rarissime modèle  LS 350 cc, tous deux de 1924.

Header

 1° Les « Veterans » produits avant le 31 décembre 1914

 

 

Et pour compléter cela, des photos de détail d’un exemplaire attelé, prises lors du 82 -ème Pioneer Run le 2 octobre 2022

Ici, reproduction de 5 pages du livret édité par Peter Cornelius, introuvable aujourd’hui, qu’il a consacré aux Triumph d’avant le 1er janvier 1914, ces pages traitant de la production de 1911.

Ces pages qui ont été communiquées à Jean-Paul, par Richard Cornelius, le fils de Peter, ont été traduites en Français, et complétées par lui, de photos pour que le propos soit plus facilement compréhensibles.

Pour dater une Triumph.

Voici le CODEX

Datation Triumph CODEX

« Nouvelles  » Photos de Triumph (déposées le 30 octobre 2022)

« Nouvelles » photos de Triumph (déposées le 7 juin 2022)

Photos de Triumph, en commençant par celle ci:

Dont la légende est:

On 28 May 1907… Jack Marshall and Frank Hulbert finished in second and third place in the first ever Isle of Man TT race on single-cylinder Triumphs

28 mai 1907… Jack Marshall et Frank Hulbert finissent à la seconde et à la troisième place lors de la toute première course du Tourist Trophy sur l’Ile de Man, chacun sur  une Triumph Mono cylindre.

         Suivent de nombreuses trés anciennes Triumph, utilisées par des motocyclettistes sportifs ou non, militaires ou civils…                                                                 

Triumph H en Egypte

Triste Trusty

FB_IMG_1611826047113

FB_IMG_1610395709233

FB_IMG_1610266358897

FB_IMG_1596146937928

FB_IMG_1592888510756

FB_IMG_1591472331934

FB_IMG_1590574485625

FB_IMG_1590574480830

FB_IMG_1589783481588

FB_IMG_1588559240854

FB_IMG_1584818771299

FB_IMG_1583994628920

FB_IMG_1581504120415

FB_IMG_1581340584148

FB_IMG_1580765866221

FB_IMG_1578433678517

FB_IMG_1576355456817

FB_IMG_1564467286052

FB_IMG_1549051890424

FB_IMG_1548738086599

2 Triumph veteran à Paris

46312929_1893556107346933_533956733739991040_n

élégant pilote avec sa Triumph Roadster veteran

FB_IMG_1439490560381

vétéran triumph

1911 Triumph 500 1

FB_IMG_1560309017380

FB_IMG_1584994802135

FB_IMG_1589810543229

FB_IMG_1595566083246

FB_IMG_1597461720661

FB_IMG_1601490486748

FB_IMG_1612420043592

IMG_20190723_073726_062

IMG_20190814_104232_826

left side sept 2011 1200

Triumph 3½HP free engine 1911 500cc 1 cyl sv 1

Triumph Free engine dans son jus

windmill030

windmill046

windmill055

windmill057

windmill102

FB_IMG_1547365514620

FB_IMG_1553590089480

FB_IMG_1553590137964

FB_IMG_1553590160390

FB_IMG_1559622628918

FB_IMG_1574163144206

IMG-20180917-WA0000 (1)

Les Culs tannés 16-09-2018 b

Affiche Triumph 1911

FB_IMG_1586256226999

FB_IMG_1586256235931

FB_IMG_1586256245766

FB_IMG_1586256254048

MotirCycling1910review of 1911 triumph 1200

repair and sundried cat 1200

repair cat page 1200

repair cat page p 1200

repair cat page pp 1200

sales cat (2) 1200

sales cat3 1200

the Trimph clutch hub

 

2° Le type H construit à partir de 1915 

La mythique Trusty, 550 cc Boite Sturmey Archer à 3 vitesses transmission secondaire par courroie trapezoïdale, qui a parcouru à compter de 1915 tous les champs de bataille, sur tous les fronts et à l’arrière lors de la grande guerre, aux mains des valeureux Despatch riders.

FB_IMG_1610690575751

FB_IMG_1608846202903

FB_IMG_1606095182395

FB_IMG_1605094324572

FB_IMG_1604946332684

FB_IMG_1604494799061

FB_IMG_1604002483655

FB_IMG_1603048504638

FB_IMG_1602826392147

FB_IMG_1602599239037

FB_IMG_1601321317279

FB_IMG_1600867732110

FB_IMG_1600758061003

FB_IMG_1600758052093

FB_IMG_1591472331934

FB_IMG_1591351997533

FB_IMG_1591351988743

FB_IMG_1590872425472

FB_IMG_1590871790726

FB_IMG_1590646378797

FB_IMG_1590438007519

FB_IMG_1590405035674

FB_IMG_1590262904502

FB_IMG_1590176890282

FB_IMG_1589988052946

FB_IMG_1589856465221

FB_IMG_1589345253856

FB_IMG_1589345236463

FB_IMG_1589344747517

FB_IMG_1589344614098

FB_IMG_1589344415525

FB_IMG_1589344343599

FB_IMG_1589288028195

FB_IMG_1589250320387

FB_IMG_1588888791055

FB_IMG_1588888785384

FB_IMG_1588845035518

FB_IMG_1588559240854

FB_IMG_1588243232358

FB_IMG_1587929317039

FB_IMG_1587237350916

FB_IMG_1586061336095

FB_IMG_1585472318901

FB_IMG_1585154268530

FB_IMG_1584818744890

FB_IMG_1582181422787

FB_IMG_1582065124509

FB_IMG_1582032052964

FB_IMG_1581632592984

FB_IMG_1581504120415

FB_IMG_1581504108077

FB_IMG_1579585912319

FB_IMG_1579431648704

FB_IMG_1579297638555

FB_IMG_1578919985891

FB_IMG_1578314460655

FB_IMG_1578042794642

FB_IMG_1576851324233

FB_IMG_1576355456817

FB_IMG_1574917788545

FB_IMG_1573875230984

FB_IMG_1573672629231

FB_IMG_1573554421889

FB_IMG_1569178064041

FB_IMG_1568109522959

FB_IMG_1564467286052

FB_IMG_1556472012992

FB_IMG_1556472008472

FB_IMG_1554221091706

FB_IMG_1553536960964

FB_IMG_1552279282168

FB_IMG_1548961384960

FB_IMG_1548738086599

FB_IMG_1547787705499

FB_IMG_1547365542968

FB_IMG_1546775207135

FB_IMG_1546184206424

FB_IMG_1545330054347

aviateur sur Trusty

ae5c03dfa228fdf47a683fb2ed931512

20915555-1035222636614892-4631953105429171096-n

6 soldats debouts sur 2 Trusty

3 soldats GB sur Trusty

2 jeunes femmes sur une H

000-a-royal-engineers-dispatch-rider-ca-1917-

Triumph H

Title

 

 

FB_IMG_1646079567713

FB_IMG_1616559051520

FB_IMG_1643924609360

FB_IMG_1643892956816

FB_IMG_1643702928519

FB_IMG_1643423807730

FB_IMG_1642485369257

FB_IMG_1642422469197

FB_IMG_1642060440541

FB_IMG_1641796671684

FB_IMG_1641536721741

FB_IMG_1641277702192

FB_IMG_1636434542356

FB_IMG_1635433369298

FB_IMG_1632135142136

FB_IMG_1631989640785

FB_IMG_1631769790984

FB_IMG_1631707556414

FB_IMG_1631422511713

FB_IMG_1630754447050

FB_IMG_1626532131105

FB_IMG_1626532125517

FB_IMG_1626195057101

FB_IMG_1623130112652

Les motocyclettistes de la 7 ème Division de Cavalerie sur motos Triumph.

Acquise sur Delcampe, cette Carte Postale montre, au premier plan une Trusty bien propre attelée à gauche d’un panier , la photo a probablement été prise quelques temps après la fin de la « grande guerre ».

3° l’Exceptionnelle RICARDO

La Triumph Ricardo, première « Soupapes en Tête »  de la marque (1922-1927)

Depuis ses origines en 1902 jusqu’au début des années 1920, tous les modèles Triumph étaient basés sur des moteurs à soupapes latérales.  Comme le célébrissime, modèle H qui a été un grand succès pour la marque, en équipant nombre d’armées pendant la Première Guerre mondiale de plus de 30 000 motos pour les services de transmission.  Triumph avait depuis ses origines toujours produit ses propres moteur de 500 puis 550 cm3 et les motos produites, disposaient également d’une suspension avant « maison » constituée parune fourche en forme de D qui pivotait sur des roulements positionnés aux extrémités du té inférieur de la colonne de direction, le haut de cette fourche agissant sur un ressort positionné horizontalement devant le guidon. .  Cet système embryonnaire de suspension modifiait la géométrie de la partie cycle, et ce n’est qu’en 1920, sur le modèle SD,  qui n’était réellement qu’une évolution du model H avec une transmission secondaire mon plus par courroie, mais par chaîne, que cette fourche brevetée « Triumph » fut remplacée par une fourche de type Druid.

Pour arriver à la Ricardo, il faut revenir un peu avant la sortie de la SD; C’est après la Première Guerre mondiale, que  le concepteur de moteurs et pilote Frank Halford a rejoint la «Société d’ingénierie de recherche sur la combustion interne» de Harry Ricardo.  Frank Halford avait commencé à courir avec des Triumph à soupapes latérales, mais il a ensuite conçu une culasse en bronze à 4 soupapes en tête et fabriqué un cylindre taillé dans la masse à partir d’une seule pièce d’acier, ensemble qu’il monta avec un piston en aluminium.  En 1921, après avoir installé son moteur à 4 soupapes dans la partie cycle du nouveau modèle SD il remporte plusieurs courses contre des motos de plus grosse cylindrée, en utilisant de l’alcool comme carburant.

1921 premier proto de celle qu’on nommera Ricardo, avec des freins avant et arrière sur poulies jantes, ainsi qu’un reservoir d’huile sous la selle qui disparaitra rapidement avant de refaire son apparition sur les derniers exemplaires sorti ( ans plus tard.

Détail du moteur de 1921.

Le cylindre du modèle en production sera en fonte, alors que sur le modèle Racer (d’usine ), il s’agissait d’un cylindre en acier taillé dans la masse.

A l’exception du cylindre et de la culasse, le reste du moteur est issu du modèle SD, lui-même descendant du fameux modèle H.

Le TT 1921 : participation sans succès pour la Ricardo avec une seule des trois ne terminant,  qu’en 16 ème  position!

C’était un excellent moteur dans un cadre plutôt moyen!

En 1921, Harry Ricardo, « le magicien de la combustion » est sollicité par Triumph pour concevoir un moteur de sport 500 cm3.  Basé sur le moteur de Frank Halford, il conçoit une culasse à quatre soupapes (parallèles par paires avec un angle de 90° entre les soupapes d’admission et d’échappement), une bougie située au centre et un piston à tête concave (solutions qui permettaient théoriquement une meilleure aspiration, une compression et une vitesse de rotation élevées) mais sa conception était assez conservatrice puisqu’à l’exception du cylindre et de la culasse, le reste du moteur dont la distribution et le calage étaient issus du modèle SD.  En gardant la longue course du modèle à soupapes latérales (80,5 x 98 mm donc un alésage pour cette cylindrée) et avec la bougie au centre du couvercle, les soupapes n’étaient pas bien grosses!.  Malgré tout, au banc il en ressortait 20 CV à 4600 tr/min ,

Halford, sur une version racer battit des records à Brooklands pour le mile lancé (à134 km/h), ainsi que pour les 50 miles et la moyenne horaire 123 km/ h. A noter: frein à sangle pour la roue avant et fourche Druid, 

Evolutions entre 1921 et 1922:

Fourche Druid et plus la D de chez Triumph, mais retour au frein de type Bicyclette sur jante comme les vétérans et les H! Disparition du réservoir d’huile sous la selle, là aussi retour en arrière avec l’huile dans la partie avant du réservoir de carburant, pneus plus gros, passants de 2 1/2 » à 3 »

Cependant, dans le TT de cette année-là, en 1922, une seule des trois Ricardo  terminera, et encore, seulement à la 16ème place, principalement en raison des faiblesses de  la partie cycle susmentionnées.  Dans le TT de 1922, déjà équipé de fourches Druid, d’une pompe de lubrification et avec modification du rapport alésage/course (qui passera à 85 x 88 mm) , Walter Brandish terminera deuxième malgré un problème de boîte à vitesse pendant plus de la moitié de la course (plus de seconde!).  À partir de l’année suivante, Triumph apparaîtra sur l’île de Man avec des modèles à deux soupapes, laissant le modèle R comme version sportive au catalogue de la marque jusqu’en 1927, qui sera appelé Modèle TT à partir de 1926. On estime qu’un peu moins de 7000 exemplaires sortiront de l’usine .

1922 En haut le modèle Sport, et en bas le modèle Racer

Walter Brandish second du TT en 1922, malgré  qu’il ne disposait plus de la 3ème  vitesse (B à V cassee)pendant plus de la second moitié de la course.

Il décédera en course l’année suivante pendant cette même compétition sur l’île de Man.

Eclairage électrique avec magdyno, frein avant à tambour à l’avant et toujours et ce sera encore le cas en 1927 frein arrière sur poulie jante.

Evolution du moteur en 1924

Flyer 1925

1927 ultimes évolutions

1922 vs 1927

Le model R de 1922 a évolué pour terminer en 1927 (dernière année de fabrication) en modèle IR qui était équipé d’un réservoir d’huile sous la selle et non plus a l’avant du réservoir comme sur les 500 d’avant 1910 et d’une pompe à huile Pilgrim située à l’extérieur du carter de chaîne magneto, exit le pot mélangeur pour les échappements, et  frein avant a tambour.